baudet

baudet [ bodɛ ] n. m.
• 1534; a. fr. bald « lascif »
Fam. Âne. Loc. Être chargé comme un baudet, très chargé. Crier haro sur le baudet. Spécialt Âne mâle, étalon de l'ânesse ou de la jument.

baudet nom masculin (ancien français bald, baud, hardi) Âne mâle destiné à la reproduction. Nom familier de l'âne. ● baudet (citations) nom masculin (ancien français bald, baud, hardi) Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 À ces mots, on cria haro sur le baudet. Fables, les Animaux malades de la peste

baudet
n. m. Fam. âne.
Loc. être chargé comme un baudet, très chargé.
Spécial. âne étalon.

⇒BAUDET, subst. masc.
I.— Synon. fam. de âne :
1. ... les charbonniers acheminent par baudets leur denrée vers Niort et les ports du Marais.
VIDAL DE LA BLACHE, Tabl. de la géogr. de la France, 1908, p. 315.
Être chargé comme un baudet. ,,Être excessivement chargé`` (Ac. 1835-1932) :
2. Les têtes changeaient à chaque voyage, de sorte qu'il y eût le plus possible de Français pour garder le souvenir de Cracovie. Mais si l'argument des paquets à porter n'était pas illusoire, car au vrai nous revenions chargés comme des baudets, ...
AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 324.
En partic. Âne mâle qui sert d'étalon.
P. métaph. Partenaire :
3. Celles-là, commerçant de leur corps, afin de ne pas crever de faim au coin des rues, sur le pavé, s'étaient faites rigoleuses de désespoir; celles-ci, pourries, gangrenées, horribles, avaient le feu paillard dans les veines et, fichtre! elles besognaient avec Pierre ou Paul ou Jacques, sans choisir le baudet...
L. CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 145.
Au fig. Homme stupide, ignorant.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
♦ Proverbe. Haro sur le baudet (cf. haro).
II.— TECHNOL. Tréteau sur lequel le scieur de long pose la pièce de bois à débiter. Synon. chevalet.
PRONONC. :[]. Demi-longueur pour [o] chez PASSY 1914 et BARBEAU-RODHE 1930.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1534 nom propre (RABELAIS, I, 20 dans HUG. : Ha [dist Janotus] Baudet, Baudet, tu ne concluds poinct in modo et figura) — 1548, NOËL DU FAIL, Baliverneries, éd. Assézat, p. 169; b) 1547 « âne » (Conception de la Vierge Marie, 1547 dans GDF. Compl. : Or vous tournez, baudet, tournez Le museau devers la mangeoire); encore asne baudet en 1619 (CLAUDE D'ESTERNOD, L'Espadon Satyrique, sat. I d'apr. Pruvot dans Fr. mod., t. 22, p. 130); 1611 p. ext. en parlant d'un homme « sot, ignorant » (COTGR.); 2. 1653 baudais « sorte de lit à sangles » (Inventaire du cardinal de Mazarin dans HAVARD, Dict. de l'ameublement et de la décoration : Plus le bois de trois baudais; il y en a un garny de toile qui est rompu); 1668 baudet (Bulletin de la Soc. Archéol. de Charente, 1889, p. 359 : Plus un baudet avecq ses sangles, sur lequel nous avons treuvé un petit lit de pleumes); 3. 1676 technol. (A. FÉLIBIEN, Des Principes de l'archit., ..., p. 491 : Baudets, ou Hours; ce sont des tretaux sur lesquels les sieurs de long posent leurs bois pour les débiter).
Dér. de l'adj. a. fr. baud (baud) au sens de « impudique », la lubricité de l'âne étant souvent évoquée (cf. P. NOL., Carm., 24, 167 dans BLAISE).
STAT. — Fréq. abs. littér. :55.
BBG. — DARM. Vie 1932, p. 54. — DUCH. 1967, § 11, 51. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 55. — LEVY (R.). The Etymology of English bawd and cognate terms. Philol. Quart. 1953, t. 32, pp. 83-89. — ORR (J.). Qq. étymol. « douteuses ». Archivum linguisticum. 1961, t. 13, pp. 121-122.

baudet [bodɛ] n. m.
ÉTYM. 1534, Rabelais, terme d'injure; 1547, comme n. m.; de l'anc. franç. balt, baut « ardent, lascif », du francique bald « hardi »; Guiraud rattache le mot à un groupe en baud- qu'il fait remonter à balla et bulla (→ Balle et boule) par des dérivés gallo-romans.
———
I Fam. Âne.Être chargé comme un baudet, très chargé.
1 Et le pauvre baudet si chargé qu'il succombe (…)
La Fontaine, Fables, VI, 16.
2 Un baudet, chargé de reliques,
S'imagina qu'on l'adorait (…)
La Fontaine, Fables, V, 14.
Loc. Crier haro sur le baudet. Haro.
3 À ces mots, on cria haro sur le baudet (…)
La Fontaine, Fables, VII, 1.
Spécialt. L'âne mâle, étalon de l'ânesse ou de la jument. || Le baudet peut s'accoupler avec l'ânesse ou la jument. Baudouiner.
Fig., vieilli. Homme stupide. Âne.
———
II (1676; le mot a désigné un lit à sangles, 1653). Tréteau de scieur de bois. Chevalet.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • baudet — BAUDET. s. m. ne. Être monté sur un baudet. L apologue du cheval et du baudet. [b]f♛/b] Figurément et par injure, on appelle Baudet, Un homme stupide …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Baudet — Diminutif formé avec le suffixe et sur Baud, nom de personne d origine germanique (Baldo < bald = audacieux). Le nom est porté notamment dans l Indre et les Côtes d Armor. Il peut aussi s agir d un diminutif de noms terminés par baud (par… …   Noms de famille

  • baudet — BAUDET. s. m. Asne. Il ne se dit que par raillerie, & on le dit aussi fig. d Un homme stupide …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Baudet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Baudet est un nom de famille notamment porté par : Bernard Baudet (1939 ), footballeur français Étienne Baudet (1643 1711), graveur… …   Wikipédia en Français

  • BAUDET — s. m. Âne. Être monté sur un baudet. L apologue du Cheval et du Baudet. Être chargé comme un baudet, Être excessivement chargé.  Il se dit, figurément et par injure, d Un homme stupide …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BAUDET — n. m. Nom vulgaire de l’âne. être monté sur un baudet. L’apologue du Cheval et du Baudet. être chargé comme un baudet, être excessivement chargé. Il se dit encore figurément, en termes d’Arts, du Tréteau qui sert aux scieurs de long à poser les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • baudet — (bô dè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l s se lie : les baudets et les ânesses, dites : les bô dè z et.... Baudets rime avec traits, succès, jamais) s. m. 1°   âne. Être monté sur un baudet. •   Le baudet n en peut… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Baudet — Recorded in over eighty different spellings throughout Europe, this surname is of pre 7th century Olde French origins. It originates from the word baud meaning joyful , was given probably as a nickname for a lusty and swaggering youth . There is… …   Surnames reference

  • baudet — nm. => Âne …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Baudet du Poitou — Baudet du Poitou …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.